Quel statut pour Shopify

Shopify est une plateforme en ligne pour la création et la gestion de boutiques en ligne. Celle-ci permet aux utilisateurs de vendre leurs produits et services en ligne et de gérer les commandes, le stock, les impôts, les livraisons, les paiements, etc. Cependant, lorsqu'on souhaite se lancer dans la création d'une boutique en ligne sur Shopify, il est important de choisir le statut juridique qui convient le mieux à son activité et à ses objectifs. Dans cet article, nous verrons quel statut pour Shopify choisir.

1. Auto-entrepreneur

L'auto-entrepreneur est un statut qui permet de créer une entreprise individuelle très facilement et rapidement. Il est idéal pour les personnes qui souhaitent se lancer dans une activité en ligne de manière ponctuelle ou pour tester son projet sans prendre trop de risques. Il possède des avantages considérables :

- exonération de TVA (si le chiffre d'affaires ne dépasse pas 34 400 euros/an pour une activité de vente de marchandises, 85 800 euros/an pour les prestations de services) ;

- régime micro-social simplifié avec un taux fixe de cotisations sociales (12,8% pour une activité de vente de marchandises, 22% pour les prestations de services) ;

- option pour le versement libératoire de l'impôt sur le revenu (prélèvement forfaitaire unique - PFU) à 2,2% (vendez-vous des biens) ou 1,7% (services) pour les activités de vente de marchandises ou de prestation de services (dans la limite des seuils de chiffre d'affaires) ;

- pas de frais de création de structure (hors SIE et expert-comptable éventuellement) ;

- possibilité de cumuler ce statut avec d'autres statuts, contrats ou emplois.

Cependant, ce statut ne permet pas d'avoir une séparation entre le patrimoine professionnel et le patrimoine privé. Si la responsabilité civile ou pénale est engagée, le patrimoine privé peut être saisi pour régler les dettes.

2. Entreprise Individuelle

L'entreprise individuelle est une forme juridique adaptée aux petites activités commerciales et artisanales. L'entreprise individuelle est souvent choisie par les personnes physiques souhaitant exercer une activité commerciale ou artisanale de manière autonome et sans contrainte de formalité importante. Ce statut comporte plusieurs avantages :

- simplicité de création et de gestion ;

- possibilité de bénéficier du régime fiscal de la micro-entreprise ou du régime réel simplifié ou normal ;

- liberté de gestion ;

- absence de frais de création de société.

Toutefois, ce statut ne possède pas une personnalité juridique distincte de celle de l'entrepreneur. Les créanciers de l'entreprise peuvent donc s'attaquer directement au patrimoine personnel du chef d'entreprise en cas de difficulté financière de l'entreprise.

3. EIRL

L'Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL) permet de protéger le patrimoine personnel de l'entrepreneur contre les éventuelles dettes de l'entreprise. Celle-ci est une entreprise individuelle soumise au régime de l'impôt sur le revenu, qui permet de protéger le patrimoine privé de l'entrepreneur en le séparant de son patrimoine professionnel. L'EIRL permet en quelque sorte de limiter la responsabilité de l'entrepreneur à son patrimoine professionnel. Les avantages de ce statut sont nombreux :

- création simple et rapide ;

- choix entre l'impôt sur le revenu et l'impôt sur les sociétés (IS) ;

- la responsabilité du créateur est limitée aux apports affectés à l'entreprise ;

- conservation de l'allègement « Auto-entrepreneur » si le chiffre d'affaires ne dépasse pas les plafonds autorisés.

Cependant, le principal inconvénient de l'EIRL est la complexité et le coût des formalités de création et de gestion. La comptabilité doit être tenue avec rigueur afin de pouvoir garantir la séparation des patrimoines.

3. Société de capitaux

Si vous souhaitez donner une véritable autonomie juridique à votre entreprise, la création d'une société de capitaux peut être envisagée. Les sociétés de capitaux se caractérisent par la séparation entre les patrimoines de l'entreprise et de l'entrepreneur, ce qui permet de protéger le patrimoine personnel contre les éventuelles dettes de l'entreprise. Ce statut s'adaptera davantage pour les entrepreneurs souhaitant développer leur activité et se structurer.

Les statuts les plus fréquemment utilisés sont la Société par Actions Simplifiée (SAS) et la Société à Responsabilité Limitée (SARL) qui sont assez simples, mais si vous voulez devenir une grande entreprise, la Société Anonyme (SA) est plus appropriée.

La SAS est une forme de société qui offre une grande flexibilité dans son organisation et ses modalités de fonctionnement. Elle a des avantages considérables :

- pas de capital minimum obligatoire ;

- possibilité de déléguer les pouvoirs de direction à un tiers ;

- liberté de rédaction des statuts ;

- traitement fiscal plus favorable qu'une SARL.

Mais par contre, elle a aussi des inconvénients :

- coûts de constitution plus élevés que pour une entreprise individuelle ;

- vigilance à avoir sur les décisions prises par les dirigeants.

La SARL est une entreprise qui possède un capital social réparti entre les associés ou un seul unique associé. Ce type de société est réputé pour la limitation des risques pour les associés. Les avantages sont nombreux :

- responsabilité limitée aux affectations de la société ;

- souplesse de gestion ;

- choix entre l'impôt sur le revenu et l'impôt sur les sociétés (IS) ;

- possibilité d'opter pour le régime de la micro-entreprise en cas de création.

Toutefois, la SARL ne peut pas émettre d'actions, son capital est limité à 100 000 € et le contrôle est régi par des règles de majorité.

Conclusion :

En conclusion, Shopify offre une plateforme tous publics pour créer une entreprise en ligne. Le choix du statut juridique dépend de la nature de l'activité et des objectifs de l'entrepreneur. L'auto-entrepreneur est parfait pour un démarrage rapide et une activité modeste, l'entreprise individuelle est idéale pour un entrepreneur seul qui veut plus de liberté pour gérer ses affaires, l'EIRL est parfait pour protéger son patrimoine et la SAS ou SARL est mieux adaptée pour des entreprises qui cherchent des financements ou pour développer son activité. Il est important de prendre en compte tous les facteurs et de faire le choix qui correspondra le mieux à vos besoins.